Kenjutsu


Histoire de l'Art Martial

Le sanctuaire de Kashima - Kashima Jingû -, dans la préfecture d'Ibaraki, est l'un des deux sanctuaires Shintô consacrés aux arts martiaux.

Les origines du Kashima Shin ryû remontent à un rite exorciste connu sous le nom de "harai-tachi,". fondé sur une démonstration de maniement du sabre, en l'honneur de la divinité "Takemikazuchi-no-Mikoto" célébrée au Kashima Jingû. Selon une légende, Kuninazu-no-Mahito, développa la technique en transcendant le combat physique, executée dans un esprit d'absolue impartialité et de rectitude morale. Cet art martial devint connu sous le nom de "Kashima-no-tachi- le sabre de Kashima."

A l'origine, au XVIeme siècle, les guerriers du temple de Kashima utilisaient les noms de Kashima Chuko Nen-ryû, Chuko-ryû ou Nen-ryû pour désigner les écoles associées aux traditions martiales de ce sanctuaire.

Matsumoto Bizen-no-kami Ki no Masamoto (1467-1524 ou 1543), dont la famille occupait la prêtrise du Grand temple de Kashima, fut l'élève de Iizasa Chosai Ienao, le fondateur du Tenshin Shoden Katori Shintô-ryû, autre imminente école dont il s'inspira pour créer le Ichi-no-Tachi (le sabre unique). Sabreur réputé, Matsumoto Bizen avait mis au point un système qu'il avait enseigné à plusieurs gardes du sanctuaire de Kashima et avait transmis à ses descendants.

Trois écoles traditionnelles portent actuellement le nom du sanctuaire Shintô :

le Kashima Shin ryû, qui fait référence à la nouvelle formulation, dûe à Matsumoto Bizen-no-kami, des traditions martiales de Kashima,

le Kashima Shinden Jiki Shinkage ryû (ou Jiki Shinkage ryû) du même Matsumoto Bizen, dont le préfixe atteste de sa filiation avec Kashima,

et le Kashima Shintô ryû de la famille Yoshikawa.

En 500 ans d'Histoire, les 19 generations de grands Maitres et guerriers ont jalousement gardé les secrets de cette prestigieuse institution tout en faisant évoluer les arts martiaux.

Les registres attestent aussi que Morihei Ueshiba, le fondateur de l'Aïkido, suivit un temps son enseignement.

Inaba Senseï est l'actuel chef de file du Shiseikan, où il enseigne à la fois le Kenjutsu et l'Aïkido. Inaba Senseï participe au rayonnement de la pratique du Kenjutsu en animant tous les ans un stage international d'une semaine en Europe. Le Shiseikan a des liens étroits avec l'Université de Tokyo, et dans ce cadre, Inaba Senseï a formé de nombreux élèves devenus hauts fonctionnaires d'Etat au Japon, dont son Excellence Iimura, actuel ambassadeur du Japon en France. Souffle de spiritualité, l'enseignement d'Inaba Senseï ne s'arrête pas à la technique mais élève à d'autres dimensions...

Histoire de la section

Les entraînements sont dirigés par Gildo MEZZO, enseignant l'école Kashima shin ryu depuis plus de 20 ans au sein de la section d'aikido. Depuis quelques années, il se rend régulièrement étudier au Japon pour enrichir ses connaissances au Shiseikan dojo (Meiji jingu,Tokyo) avec Me INABA Minoru. Ayant reçu un accord pour créer une nouvelle section de ken jutsu au SDK, il s'est préparé à soutenir cette nouvelle fonction au sein du club.

Connexion