Kangeiko 2007

Première expérience du Kangeiko vue par un débutant

Kangeiko 2007

JOUR 1 : LUNDI 05/02/2007



La radio me reveille... mmm... quelle heure il est ? Ah oui, 4h c'est vrai que c'est ce matin le debut du Kangeiko. Bizarrement je n'ai pas de difficulte particuliere a me lever malgre le peu de sommeil de la nuit. Bon, j'avais promis de me coucher super tot mais 21h c'est vraiment pas possible... j'aurais pu vers 22h mais bon... des personnes que j'aime sur MSN, des reponses a des messages importants que j'attends, l'impatience comme un enfant la veille de noel... Finalement j'ai quand meme reussi a me coucher avant minuit et me suis endormi presque aussitot, au chaud sous la couette comme berce par des bras invisibles... Oui oui j'aime bien faire mon ours en peluche des fois, ca change du Fighter qui va dormir tout nu dehors dans la neige en montagne.

Puis la, meme s'il fait encore nuit a cette heure plus que matinale, il n'a pas l'air de faire trop froid dehors... ca va etre relativement cool.
Ptite douche (bien chaude), un bol de lait, quelques cereales et hop, decolage pour Geneve... J'ai rarement vu une route aussi degagee... a l'exception d'un ou deux fondu qui vont probablement bosser super tot...

Bientot 6h. Arrivee au dojo un peu en avance, je traine dans la voiture, envoie un sms, puis bon aller, jvais quand meme aller dans la salle j'serai en avance au moins.
Sur place surprise je suis loin d'etre le premier ! Deja une bonne vingtaine (peut etre 30) de pratiquants se change apres le traditionnel sceau d'eau glacee sur la tronche... :P
Allez hop a poil, et splaaaach ! Bon finalement ca n'est pas vraiment desagreable, c'est meme plutot vivifiant. Un deuxieme ? Euh... non, faut pas abuser des bonnes choses voyez vous... :P

Dogi enfile, direction dehors pour le debut de l'entrainement, puree, ca caille quand meme un peu. Bon comme dirait ma karateka preferee, c'est bon pour le mental. Aaaaaaaah ! J'y crois pas ! Quelle bande de tricheurs ! En fait j'suis le seul (a non pardon y'en a un autre) a etre en tenue d'entrainement. Tous les autres ont sorti le survet, le blouson, parfois meme le bonnet et les gants... Moi j'vous dis, y'a de la triche dans l'air. D'ailleurs j'en viens presque a regreter que les manches des dogi de Yoseikan Budo finissent au coude ! ;)

Ce matin le programme "exterieur" sera chinois. On commence par des exercices de deplacements de pieds style Irimi ashi (pas chasse vers l'avant), puis avec un partenaire on commence a le pousser au tronc pour qu'il recule en ligne droite style Hiki ashi (pas chasse vers l'arriere). Ensuite on commence des exercices de poussees de mains en pieds fixes (et ou je comprendrai toute la difficulte de pratiquer avec des partenaires qui font 20cm de plus que vous), exercices et variantes qui vont se poursuivre jusqu'a 7h, heure a laquelle on revient continuer l'entrainement a l'interieur du dojo.

Les gens se separent par atelier, les uns allant pratiquer du ken avec Pascal Krieger sensei pendant que les autres se repartissent entre l'atelier "chinois" (je m'en veux je n'ai meme pas pense demander le style de ce que l'on a pratique... vous aurez le droit de me jeter des shuriken la prochaine que vous me voyez EDIT : Erreur corrigee depuis il s'agit de SAO LIM HOOD KHAR PAI) et un atelier judo "ne waza" que perso je choisi sans trop d'hesitation (j'adore le sol :P). Les exercices plutot techniques au depart laissent petit a petit une place plus grande a l'impro et au randori. On tourne bcp et partenaire apres partenaire je decouvre de nouvelles sorties sur des immobilisations basiques et surtout des details techniques qui me font comprendre pourquoi je mets souvent trop de force dans mes degagements (par exemple le fait que je ne fasse pas assez "corps" avec mon adversaire au moment du retournement, ce qui est embettant quand le gars fait 20kg de plus que vous :P). A un moment le prof qui dirige l'atelier me plante litteralement la tete dans le tatami (chute de la tete d'une hauteur de 40cm environ directement sur le cote et en plein dans le tatami, sans avoir le temps de rentrer la nuque). A moitie assome je mets un peu de temps a etre de nouveau operationnel (d'ailleurs au moment ou j'ecris ses lignes, j'ai toujours mal au cou). Puis viens le temps des "vrais" randori et quelle agreable surprise quand je remarque que mon partenaire n'est autre que Pascal Krieger en personne qui s'est joint a nous. Et quelle lecon j'ai pris !!! Super mobile, arrivant a contrer toutes mes amorces de techniques (immobilisations, cles, etranglements) avec une facilite impressionante, cet homme est vraiment impressionnant. Il me donne quelques conseils techniques, notemment sur des formes de respirations abdominales tres utiles en sol (genre qd vous etes creuves et qu'un gars et assis sur votre bide :P) et m'encourage en me donnant quelques piste de travail pour la suite. C'est decide, meme apres la fin du Kengeiko, je viendrais au cours du vendredi matin (6h au dojo) consacre uniquement au ne waza... Puis viennent ensuite quelques autres combats ou je n'ai plus vraiment assez d'energie pour faire autre chose que d'essayer de survivre.

Deja l'horloge commence a se rapprocher des 9h et pour ma part, c'est l'heure de filer a la douche pour arriver au boulot frais et dispo... euh... dispo et propre ca sera deja pas mal. ;)

LE THEME DU KANGEIKO (peinte par plusieurs magnifiques calligraphies de Pascal Krieger dans 4 styles d'ecriture differents) :
Il n'y a pas de vents favorables pour celui qui ne sait pas ou aller...


JOUR 2 : MARDI 06/02/2007



Hein ? QUoi ? Qu'est ce qui se passe ? Deja 4h ? Oh non pitie ! J'suis mort la ! Oui oui c'est bon le reveil arrete de faire bip bip je me leve... Hein ? Bip bip ? Mais elle ne fait pas bip bip ma radio !
C'est quoi ? A merde c'est mon telephone... Mais quelle heure il est au fait ? Au, meme pas tout a fait 23h. J'ai ete super raisonnable ce soir, couche a 22h30 pour etre en forme, meme si la discussion que j'ai eu avec Chris me hante et que je vois dews tsubas passer devant mes yeux... :P

Un message de Patula pour que l'on se retrouve demain au Kangeiko ! Chouette, c'est plus un stage, c'est un KI Meeting ! ;)

Mmmm... tiens cette fois c'est la radio... des messages publicitaires vantent les services de serveurs vocaux pour "les hommes qui aiment les femmes qui aimment les femmes qui aiment les hommes qui aiment les hommes qui aiment les chevres". Oula en general ce genre de messages je les entends plutot dans l'autoradio au retour de boite... il est definitivement vraiment tot.

Lever (faut surtout pas commencer a dire "je reste juste 5min de plus jusqu'a la fin de la chanson" sinon t'es mort), bol de lait (merde plus de cereales), pain tout droit sorti du congel, et reveillage devant un truc a la tele... je ne sais plus quoi... y'avait des images en couleurs qui bougaient avec du son mais je n'etais pas assez reveille pour savoir de quoi ca parlait. Douche et hop voiture...
Decidement j'adore cette route deserte le matin... trop bon. Enfin faut quand meme que je leve le pie j'suis en train de faire fondre mes reserves d'essence plus rapidement qu'un glacon jette par deux hobbits dans les flammes d'un volcan du Mordor...

Arrivee devant la salle, on trouve la porte fermee, le dernier arrive avant nous ayant oublie de la maintenir ouverte par une calle de fortune. A cette heure la l'ecole qui nous accueille etant encore endormie.
Sceau d'eau glacee sur la tronche vite fait, changeagle, distribution de bokken pour ceux qui n'en on pas et zou, dehors pour le cours de Sabre anime par Pascal Krieger.

On commence par des exercices seul relativement basiques :

- Suburi (coupe) en men uchi (frappe verticale de haut en bas)

- Suburi en men uchi en avancant et reculant
A ce niveau deja, bcp de rappels techniques nous sont fournis comme : armer en utilisant les bras et non les epaules, garder les coudes pret du corps, couper en pensant aux 3 articulations (epaules, coudes et les poignets que l'on neglige trop souvent), etre synchrone (la fameux ki ken tai bien connu des kendokas)... En tout une bonne dizaines d'indications techniques que l'on cherche, chacun a son niveau de mettre en pratique.

- Suburi en men uchi en avancant et reculant avec un pied different a chaque fois (on coupe une fois avec le pied droit en avant, une fois avec le gauche).
La le point le plus "delicat" est surtout de penser a reculer AVANT de rearmer (et non pas rearmer en reculant). Des que la vitesse augmente trop, on a tendance a zapper ce temps de recul.

Les coupes vont de plus en plus vite, les epaules et le dos commencent a chauffer sans pour autant faire mal... Pas de force dans les epaules, du tout... bon ben alors pourquoi ca chauffe alors ? ;)

Avant de conclure on finit tout seul par effectuer les 8 coupes de base au bokken :
- Men uchi
- Tsuki (coup d'estoc)
- On rassemble les pieds (en reculant le pied avant) puis on coupe en yoko giri (coupe horizontale) de gauche a droite, puis de droite a gauche.
- On arme le sabre a 45° sur le cote et on frappe en kesa giri (coupe oblique descandante) de gauche a droite puis de droite a gauche.
- On dirige la pointe vers le bas (sur le cote) et on frappe gyaku kesa giri (coupe oblique montante) de gauche a droite puis de droite a gauche.
- On rearme au dessus de la tete et on repart en men uchi.
Un super bon exercice qui permet de bien sentir les directions de base et la dynamique du sabre, enfin du bokken...


On passe ensuite au travail a deux :

- Uke attend en gedan (garde basse). Tori vient en frappe men uchi. Uke recule legerement en absorbant le coup avec le fil de sa lame. Le but est de garder la ligne centrale tout en permettant d'absorber sans probleme un coup en face vraiment puissant sans se mettre en danger ni creer de choc (histoire d'eviter d'abimer sa lame :P).

- Idem mais avec une contre-attaque par l'interieur. Uke decale legerement son pied avant et avance son pied arrriere pour venir frapper a la gorge.

- Idem mais avec une contre-attaque par l'exterieur. Uke decale son pied avant, tout en laissant "tomber" la lame de son sabre (en gros on fait le tour par un petit moulinet) et avance son pied arrriere pour venir frapper a la gorge.

Il est deja l'heure de rentrer a l'interieur pour la suite du cours...
Nous voila donc reparti devant le dileme du chois de l'atelier et, comme c'est bizarre, je repars pour un tour de "ne waza"... :D

Le prof reinsiste sur cette notion de mobilite et on commence a nous echauffer par quelques aller retour de tatami sur le dos. Vous voyez l'exercice ? En gros on rampe mais a l'envers quoi. Quelques points a surveiller nous sont regulierement rappeles :
- garder ses lombaires bien collees au sol
- se deplacer avec la plante du pied (et pas le talon)
- relever la tete et les epaules
- garder le corps (surtout les epaules et les bras) tres detendu
- se balancer d'un cote et de l'autre cad ne pas glisser "a plat" sur le dos mais jouer au contraire en variant les points d'appuis.
Bref l'idee et de ne pas "faire le mort" mais rester souple et dynamique.

Pour bien illustrer le principe, on travaille un peu a deux ou l'un des deux reste sur le dos pendant que l'autre essaye de le saisir en kami shito basame. Le but pour celui au sol et de reculer (partir en direction de ses pieds) en restant au sol... sacrement technique ! :P


Apres meme genre d'exercice de "rampage" mais cette fois sur le ventre ou on rampe en suivant les meme principes tout en allant chercher bien loin avec les bras et en plantant ses coudes dans le sol. L'idee est de pouvoir etre debout tres vite en continuant a avancer (cad pas en se relevant verticalement).

Puis vient le temps des chutes avec qq beaux exemples en soustraction. En gros le principe, une chute avant ou l'on doit chutter sur place (sans avancer donc) et une chute arriere aussi sur place (cad sans reculer).
Apres quelques essais seuls on passe avec un partenaire a quatre pattes ou le but est de chuter "autour" de lui, cad une chutte avant ou l'on finit sous lui ! Super bon exercice en soustraction. Apres on se glisse de dessous le partenaire (en continuant ds le meme sens) et on recommence.

Ensuite on a continue la suite du programme... A je ne vous l'avez pas dit hier ? Zut, desole, au temps pour moi... Hier donc nous avions travaille avec pour theme les 3 premieres immobilisations de judo, a savoir :
- Kesa Gatame
- Kata Gatame
- Kuzure Kesa Gatame
Alors pour ceux qui n'ont pas fait de judo qd ils etaient (ou sont toujours ^_^) petits, on fait une saisie croisee, le gars reussi a enlever son bras, on lui bloque l'epaule puis on reviens dans une saisie quasi identique a celle de depart...

Et la donc aujourd'hui les 3 a voir etaient :
- Yoko Shiho Gatame
- Mune Gatame
- Kami Shiho Gatame

Comme hier on travaille le passage d'une technique a l'autre, les sorties (dont celles en soustraction que l'on a vu un peu plus tot), le sens des transitions... puis plus ca va et plus l'on commence a entrer dans les applications et a faire des sortes de randori d'entraide pour chercher ces sorties et contre.

Puis les randori d'entraide laissent la place aux randori tout court et cette fois encore j'ai la chance de pouvoir pratiquer (2 fois :D) avec Pascal Krieger ainsi que d'autres grades qui m'abreuvent de details techniques... Je ne les citerai pas tous (z'aviez qu'a venir non mais ! :P) mais parmi eux voici quelques pistes que j'ai pu explorer :
- La respiration abdominale vue hier qui m'a permis pour une fois de finir mes combats sans etre totalement mort.
- La dynamique de mouvement permettant d'amorcer une technique ou une sortie (plutot que d'essayer par exemple de sortir a partir d'une position statique).
- Les sorties en soustraction (elle me fait chier ma tete a souvent bloquer mes deplacements... :P)
- Chercher les mouvements de sortie en accompagnant plus les mouvements, surtout quand il s'agit d'etranglements ou de cles.
- Moins telephoner mes mouvements en lancant par exemple des pieges pour mettre le partenaire dans une position favorable a l'application d'une technique en particulier.

Ca vous parait surement tres "basique" dit comme ca maia croyez moi que ca m'a ouvert enormement de piste de travail a explorer...
En fait les partenaires avec qui j'ai pu pratiquer sont d'un tel niveau et m'ont donne tellement de details techniques que je regrette de ne pas avoir cache mon petit carnet magique dans mon dogi pour les noter ! :P

Vivement demain ! Ou plutot non, vivement ce soir car j'ai mon cours "normal" de Yoseikan... ;)


JOUR 3 : MERCREDI 07/02/2007



"Tape MEC au 3232... cout d'un sms normal plus surtaxe de 56€ plus frais de mise en relation plus frais de..."
Oula, decidement quelle que soit la radio que je mets pour me reveille j'ai le droit au meme pubs pour personne celibataires, frustres et noctambules... :P
Non non merci je n'ai pas besoin d'un mec, pas plus que de Natacha et ses copines tres chaudes de ma region... non non merci.

Arf ! Dur dur le reveil ce matin... Faut dire coucher 22h30, reveille un peu apres 23h, puis a 3h puis la a 4 mais cette fois faut se lever pour de bon...

Ca m'a tue l'entrainement de Yoseikan d'hier soir... d'ailleurs mon epaule (la meme qu'a Nantes) me relance un peu... :? Pas glop !

Aujourd'hui le Kangeiko etait toujours aussi interessant mais cette fois je vais faire super court ! :P
Le sceau d'eau glace sur la tronche tout ca (comme le faisait remarquer Pascal ce matin, l'eau est tellement froide que tu n'as meme pas l'impression d'etre mouille), changement de tenue (j'ai du laisser le dogi de Yoseikan totalement immettable apres les 8h de cours) et direct dehors pour la partie Aikido. Au programme : deplacements de base (irimi, tenkan, etc) et entree de techniques (ten chi nage, shiho nage, sokumen irimi nage) sans faire chuter (sur le beton avec des gens debutantsen aiki ca aurait ete moyen :P).

Retour a l'interieur, encore du ne waza pour moi, nous travailllons encore bcp les degagements en voyant de nouvelles variantes... le prof mets l'accent sur comment "ponter" un adversaire sans le faire passer au dessus de son flanc, mais plutot saus force le faire passer au "dessus" (par dessus sa tete par exemple) en cherchant les angles de mouvements precedents ses sorties. Encore une fois super interessant, tant le travail technique que les randori qui suivent...

C'est tout pour aujourdhui ! :P
D'ailleurs c'est vraiment tout car ce soir je vais secher le cours de Yoseikan et prendre le temps de repose mon epaule... je reve d'un bon bain chaud, d'un calin et d'une grasse matinee ! :D


JOUR 4 : JEUDI 08/02/2007



Bon c'est officiel, quelle que soit la radio, 4h du mat c'est l'heure pour passer des jingles a tendance "male sexuellement en manque et titille par ses hormones" ! Ce matin j'ai eu le droit au "cercle le plus chaud de ma region"... ^_^ Bon si ca se trouve j'ai confondu, c'etait peut etre un "Fight Club" qui faisait sa pub a la radio...

J'vous fait la suite version acceleree : lever, douche, pain, brosage de dent, voiture, feu rouge...
Merde...
...
...
Bon ca vient oui ?
...
...
Feu vert, rond point, ptits patelins qui dorment et que meme Jean Pierre Pernaut il ne sait qu'ils sont la, a fond a fond, Geneve, dojo, tiens Patoula n'est pas la ce matin ?, sceau d'eau glacee, changeage (aaaah, je retrouve ma tenue de YoS toute propre) et direct dans la cours pour le cours... de Karate !


Premier atelier donc Karate Chidokai. Tout le cours sera base sur la decouverte du oi-tsuki (coup de poing direct).
On commence a le travailler sur place, les jambes alignees par rapport aux hanches (pas un pied devant quoi) et ecratees de la largeur des epaules. Beaucoup de repetition dans le vide durant lesquels le prof insiste sur les poitn important, comme :
-> garder les poings ferme tout au long de l'exercice (pas seulement au moment de la frappe comme on le fait par exemple au Yoseikan).
-> garder les coudes pret du corps
-> tourner le poing au dernier moment
-> bien frapper avec les deux premiers kento (phallanges) et garder l'alignement du poignet pour eviter de se le tordre au moment de la frappe.
-> ramener l'autre poing (celui qui ne frappe pas) pret de la taille de maniere synchrone avec l'autre poing.

Ensuite on passe au meme exercice, toujours sur place mais avec une jambe devant. Parmis les differences avec l'exercice avant, on retourve :
-> garder le talon de la jambe arriere au sol, ce qui destabilise un peu bon nombre d'entre nous qui ont au contraire tendance a ne presque jamais poser les talons au sol.


Puis le meme travail en avancant. Et la ca commence a devenir super interessant car, au lieu de betement frapper en avancant la jambe, on doit d'abord avancer la jambe, puis lancer la hanche du cote au le poing part et, presque arriver en bout de course, ramener l'autre hanche. Youpi ! Je retrouve, de maniere beaucoup plus carree mais bien presente, le travail ondulatoire des hanches du Yoseikan Budo. Ca me rappelle d'ailleurs les discutions Shurite a Nantes avec Paploo et Naifanshi. Bref ca n'est pas une surprise mais je decouvre vraiment une maniere totalement differente d'effectuer ce travail des hanches. Ca m'a donne qq idees d'exercices a faire a la maison ca... Les sensations sont differentes mais la.

On prend ensuite un partenaire et on travaille ces tsuki chacun son tour en frappant dans les abdos du type en face (tiens ca me rappelle qq chose ! ;)) puis en meme temps de maniere synchrone.


Deja l'heure de rentrer en salle, ou je rejoins l'atelier de... devinez quoi ??? Ne waza ! :D

Aujourd'hui encore on continue a travailler sur les notions abordees les jours precedents.

Au programme :

- travail de mobilite au sol : deplacements, retournement sur le ventre en soustraction (bcp de travail avec les plantes de pieds)

- travail d'acceptation de la force adverse (les memes exercices t'absorbtion que l'on avait travaille au KI de Nantes lors du mass attack) mais vu aujourdhui en clin d'oeil contrairement au premier jour ou on l'avais bcp travaille.

- on continue le programme en enchainant 2 autres techniques au sol (Kuzure Kami Shiho Gatame et Ushiro Kesa Gatame) en insitant cette fois un peu plus sur les phases de transitions entre les techniques garder le contact, ne pas relacher, etc).

- on voit aussi de nouvelles sorties sur Kesa Gatame, Kusure Kesa Gatame et Yoko Shiho Gatame, toujours avec cette idee d'accompagner, d'etre "vivant", d'accompagner toujours voir preceder le mouvement avec la tete, faire corps avec le partenaire, se deplacer sur plusieurs plans a la fois, un peu comme un tire bouchon... en fait toutes ses explications me parlent de plus en plus car je retrouve des sensations connues a savoir le travail ondulatoire que l'on a dans certains coups, notemment les age mawashi tsuki (les uppercut quoi). Quand on fera l'atelier Yos a Paris (en fevrier) rappelez moi de vous faire une parenthese sur ce travail de sensation en sol...

- puis un travail tres sympa de randori yeux fermes sans saisie du kimono. On doit chercher les sensations sur les membres, travail tout en souplesse en acceptant les mouvements du partenaire sans pour autant se laisser mener, vraiment tres tres sympa. D'ailleurs la fille qui a fait le premier randori de ce type avec moi me regarde a la fin et avec un grand sourire lache "Waaa ! C'etait genial !".

- apres des (enfin un surtout) randori un peu plus classique ou une fois de plus je me fait plie en deux (voire en quatre) par le prof... faut vraiment que je vienne aux cours de ne waza du vendredi matin moi... :D


JOUR 5 : VENDREDI 09/02/2007



- (le cerveau) Allez ! Debout ! C'est l'heure du reveillage !!! La radio sonne ! IL fait jour ! Euh, bon ok il ne fait pas jour mais ca n'est pas une raison... debout !
- (le corps) Non.
- (le cerveau) Comment ca non ?
- (le corps) Non. Point. J'ai mal partout meme a des muscles que je n'ai pas fait travailler, j'ai chasud, j'ai froid, j'ai du mal a avaler, alors je m'autoprescris une grippe et je ne bouge pas.
- (le cerveau) Arrete de deconner !
- (le corps) Toi le cerveau lache moi ou je te tue avec un coton tige !
- (le cerveau) Et le Kangeiko alors ?
- (le corps) Mmmmm...
- (le coeur) Ben alors pas encore leve les gars ? Faut se depecher la, on va etre en retard au dojo ! IL est deja 4h10.
- (le cerveau) C'est le corps qui veux pas se lever.
- (le corps) Le corps il est malade et il vous emmerde !
- (le coeur) Allons allons... pas de bagarre entre nous. On forme une super equipe tous les trois non ?
- (le corps) Euh... ouais.
- (le cerveau) Ouais, carrement meme.
- (le coeur) Bon et ben je vous propose qu'on y aille a ce Kangeiko ! Etre un peu diminue physiquement c'est bien ! Ca forge le mental comme dirait l'autre...
- (le cerveau) Pis je ne sais pas ce que c'est le programme de la journee mais ca sera surement aussi bien que les autres jours...
- (le corps) Bande de psychopates ! C'est pour ca que je vous aime. Bon ok ok... j'me leve... Mais je vous previens : zero force physique aujourdhui !
- (le cerveau) Ca tombe super bien ! En judo y'a pas besoin de mettre de force n'arrete pas de dire le prof...
- (le corps) Mmmm...

Douche... douche... douche... je dois avouer que si le chauffe eau n'avait pas lache me privant d'eau chaude, j'y serai peut etre encore. Bon l'avantage c'est qu'au moins l'eau glacee je l'ai deja eu dans la tronche ! :P
J'grignotte un truc, puree j'suis salement a la bourre va falloir speeder sur la route.
Arrive en bas, et merde, une enorme couche de glace sur les vitres... :S Oui oui de la glace, pas le ptit givre a la con qui se vire a l'ongle mais la bonne grosse glace, ma voiture ressemble a un Mr Freeze parfum AX.

- (le cerveau) Euh... les bras vous voulez bien gratter s'il vous plait ?
- (le corps) Alors la, tu reves !
Bon, apres avoir tente vainement de remettre en route le chauffe eau pour niquer cette glace a coup d'eau chaude (et avoir perdu 10 min de plus) J'attaques finalement direct a... euh... il est ou le truc pour gratter la glace ? Et merde les filles ont du jouer avec. Bon ben je le ferai a la carte de credit finalement (carte que je casserai a force de gratter pdt 10 autres minutes, oui oui, je sais qu'il y a qq indices ds mon histoire qui laissaient presager que j'aurais mieux fait de rester dormir).

Sur la route la glissade effectuee dans le premier virage aborde un peu rapidement me convainct de rouler en respectant une certaine limitation de vitesse meme si mon retard maintenant atteint la demi-heure (il est 5h30 et le dojo est a une bonne heure de route, quand ca roule bien).
Finalement j'arriverai avec "seulement" 20 min de retard. Tout le monde est deja ds la cours a bosser ce qui ressemble a uen entree de judo. Je les rejoins rapidement apres la case vestiaire et c'est parti pour bosser un peu seul (avec moi on est un nombre impair aujourdhui et comme j'arrive le dernier) l'entree pour passer ipon seoi nage (c'etait bien du judo ! ;)). Pascal Krieger qui dirige le cours passe un peu me faire travailler et il est deja l'heure de rentrer en salle. Enfin on rentre surtout cette fois bien plus rapidement pour pouvoir effectuer ces techniques sur tatami. ;)

Durant cette sceance commune ou aucune atelier ne se formera, on travaillera encore du sol avec l'apprentissage de sortie pour ceux qui n'en ont pas fait au debut de la semaine.

Ensuite les cours se separerons, meme si la plupart d'entre nous resteront au ne waza pour finir le programme des saisies au sol en completant l'enchainement vu les autres jours par :
- Tate Shiho Gatame.

Puis quelques randori ou je donne tous pour ne pas tourner de l'oeil et tenir coute que coute.

Fin du cours... ouf... Je m'assois dans les vestiaires, le regard dans le vide, la tete qui resonne, le corps qui tremble de partout... puree c'etait genial ! :D

Pascal nous explique qu'il ne sera pas la le lendemain et nous dit que les plus meritants de ce Kangeiko (a mes yeux sans aucun doute les professeurs qui ont animes ces journees) pourront prendre les 5 calligraphies qu'il a faites, ou se battre jusqu'au dernier pour les gagner ! ;) J'imagine comme certains present un Mortal Shung Do Kwan Kombat et forcement, fou rire general...

Bon je passe vite fait au boulot leur dire que je ne suis pas en tres grande forme et a ma vue, ils me disent poliement de rentrer chez moi dormir... Retour a la maison, 2 aspirines et au lit, je dors non stop jusqu'a demain matin... ben oui demain ! C'est le dernier jour du Kangeiko, j'peux pas abandonner maintenant...

Ah non, avant de dormir, faut que j'aille poster mon CR sur kwoon... :P Oui je sais, vous etes dans les AM depuis trop longtemps quand... ;)


JOUR 6 : SAMEDI 10/02/2007



Dernier jour !

Bon j'avoue j'ai eu un peu de mal a me lever ce matin. Meme shoote au Fervex (qui m'a qd meme permis de bien dormir) et a l'aspirine, j'ai le corps qui tremble et le reste qui ne fait pas non plus son fier. J'ai dit que je tiendrai jusqu'au bout, je tiendrai jusqu'au bout, na ! :P

Douche, ptit dej vite fait (pas faim) et zou en route. Route encore plus degage qu'en semaine... faut dire qui peut etre assez barge pour se lever a 4h du mat un samedi matin... enfin a part des pratiquants d'am bien sur...
Tiens, BidoneKenobi est la ! Youpi, le retour du KI Meeting ! :P

Arrivee en avance, le sceau glacee en pleni tronche cette fois ci faut que je me reveille, tenue et zou dehors.
Je decline poliement l'invitation d'animer un cours sur le Yoseikan (pas vraiment au niveau face a ses professeurs hallucinant qui nous entourent) et le prof de Judo nous prends en main en nous faisant travailler qq deplacements debout, toujours dans l'idee d'aborber les poussees adverses en restant sur l'avant.

Le prof de Sao lim prend la suite en continuant dans cet esprit a nous faire travailler les poussees de mains, en statiques tout d'abbord puie en dynamique (en gros poussees de main avec deplacment des pieds autorises ou l'on cherche a faire sortir l'autre d'un cercle).

Il sera a peine 8h qd le cours prendra fin, marquant ainsi la fin du Kangeiko. De retour dans la salle le prof de Judo m'invite a prendre une des calligraphies, invitation que je ne vais bien sur pas refuser. :D
Je ne sais plus le nom de l'ecole du style de la caligraphie que j'ai choisie (cf photos en lien). C'etait de loin ma preferee... un style a la fois tres aerien et marque, les autres me semblant soit trop "carrees" soit au contraire trop "etheree"... La je trouve l'equilibre magnifique.

Je range soigneusement ce petit tresor dans ma voiture et, apres etre passe vite fait a la poste chercher un paquet de couteaux-center qui m'attendais, je suis de retour chez moi... et je vais me remmettre au lit pour le reste du we... :P


Lexan, meme pas froid... (Euh aujourdhui si un peu) :P


Début : 2007-02-05 (06:00:00)
Fin : 2007-02-10 (08:00:00)
Sections concernées : Aikido Iaido Jodo Judo Jujutsu Karatedo Kendo Kyudo Ne Waza Shodo Yoseikan Budo

Photos et vidéos de l'évènement


 

Connexion