Calligraphie

Prononciations sino-japonaises : Jû, Nyû Prononciation japonaise : Yawara Traduction : Souplesse

Calligraphie
Calligraphie
La souplesse – L’idéogramme «Jû, Nyû ou Yawara» * est celui qui est précédé le Dô (chemin, voie) dans le Jûdô.

La connaissance des idéogrammes chinois ou japonais a ceci d’extraordinaire que leur étymologie nous donne souvent de précieuses indications et transférables dans la pratique même.

Dans ce cas-ci, la partie supérieure (de 1 à 5) décrit une hallebarde.
La partie inférieure (6 à 8) décrit l’arbre, donc le manche en bois de l’arme précitée. Si vous avez déjà tenu une lance ou une hallebarde orientale, vous avez certainement remarqué que la souplesse dynamique du manche permet de transmettre des mouvements extrêmement rapides à l’extrémité de l’arme de façon à ce que l’adversaire ne puisse déterminer son emplacement sans cesse en mouvement. C’est de cette souplesse-là qu’il s’agit dans la pratique du Jûdô. Une souplesse pleine d’énergie et de répondant.
Certaines traductions de Jûdô en font la « Voie de la douceur, de la gentillesse », sens également présent dans l’idéogramme. C’est le danger de la traduction lorsqu’on ne connaît pas bien à quoi s’applique l’objet traduit.

Si vous tentez de tracer ce caractère, les traits horizontaux se font de gauche à droite, les diagonales vers la gauche, de droite à gauche, les diagonales vers la droite, de gauche à droite, et les verticales de haut en bas.

*Les idéogrammes chinois, dans la langue japonaise, se prononcent de diverse manière selon leur utilisation, ce qui rend l’exercice complexe. Presque chaque idéogramme a une ou plusieurs prononciations chinoises d’origine (donc assez éloignées du chinois actuel) et une ou plusieurs prononciations japonaises.

 
Pascal Krieger

Connexion